Editorial

L’histoire représente une valeur fondamentale pour comprendre le présent ; ainsi, lorsqu’une année se termine, il est important de revoir ce que nous avons vécu et appris, les objectifs atteints et ceux que nous avons dû reporter ou modifier. Au commencement d’une nouvelle année, l’occasion est propice pour revoir nos résolutions et les objectifs que nous voulons atteindre.

Au Venezuela, nous sommes nombreux à avoir des « désirs infinis et des visions superbes », ainsi que l’a écrit le grand poète Giacomo Leopardi. Volonté de transformer la réalité que nous vivons afin de chercher le bien commun dans notre pays ; cependant, nous sommes soumis à une montagne russe d’états d’âme, difficultés qui dépassent les meilleures prévisions, atteignant des niveaux impensables. La pire conséquence de ce que nous vivons est de s’habituer, de toujours essayer de « résoudre », de survivre et d’oublier de vivre ; de telle manière que le désir s’endort et nous restons paralysés ou comme morts en vie, sans percevoir la réalité jusqu’au plus profond.

Dans le Chant XXX de son poème Sur le portrait d’une jolie femme, sculpté dans son monument sépulcral, Leopardi devient un compagnon de route avec ces vers :

Désirs infinis et visions superbes

Crée dans la pensée vagabonde :

Avec naturelle vertu, docte harmonie ;

Nature humaine, pourquoi étant si fragile et infâme en tout,

Si tu es poussière et ombre, te considères-tu si supérieure ?

 Il est probable que nous ayons parfois expérimenté cette contradiction ; d’un côté, des désirs infinis dans notre cœur (beauté, justice, vérité), que nous essayons d’identifier avec beaucoup de choses, projets et expériences qui génèrent cette « docte harmonie » ; et, par ailleurs, une grande fragilité face aux facteurs que nous ne contrôlons pas et nous accablent ou font que le désir s’efface.

Face à ce tourbillon, il est fondamental d’avoir une attitude appropriée vis-à-vis de ce qui se passe, parce que c’est souvent un imprévu qui nous surprend et nous sort de la léthargie et si nous sommes distraits nous risquons d’ignorer la meilleure partie : un regard, un paysage, une parole amicale, ou même une situation imprévue qui nous secoue. Don Luigi Giussani disait que la meilleure hypothèse pour comprendre le pourquoi des ombres dans la pénombre n’était pas de les regarder, mais de se mettre face au point, même faible, d’où vient la lumière.

Alors, est-il possible que ces désirs du début d’année puissent se maintenir, même dans des circonstances aussi dramatiques ? Est-il possible que la réalité cache un côté positif ultime pour qu’il se transforme en allié ? Chacun doit trouver sa propre réponse. De mon côté, je suis convaincu que c’est possible, parce qu’il arrive toujours quelque chose, ou je rencontre quelqu’un qui m’aide à regarder les points de lumière parmi les ombres, et ainsi renaît l’envie de continuer.

Alejandro Marius

Trabajo y Persona s’est réunie avec les artistes et alliés du projet Musique et Travail

 Le 6 décembre a eu lieu une rencontre avec les artistes et alliés qui ont rendu possible le projet «Venezuela. Le peuple, le chant, le travail». A l’Impact Hub Caracas, des représentants de Trabajo y Persona ont eu un échange sur l’origine et contenu de cette proposition qui réunit paroles, images, sons, arômes et saveurs qui ont montré la beauté des traditions. Cette réunion a été également l’occasion d’écouter les impressions des interprètes, participer à une dégustation de chocolat, écouter quelques chansons et goûter des produits gastronomiques en relation avec les métiers associés à cette proposition.  

Trabajo y Persona s’est réunie avec les artistes et alliés du projet Musique et Travail

 Le 6 décembre a eu lieu une rencontre avec les artistes et alliés qui ont rendu possible le projet «Venezuela. Le peuple, le chant, le travail». A l’Impact Hub Caracas, des représentants de Trabajo y Persona ont eu un échange sur l’origine et contenu de cette proposition qui réunit paroles, images, sons, arômes et saveurs qui ont montré la beauté des traditions. Cette réunion a été également l’occasion d’écouter les impressions des interprètes, participer à une dégustation de chocolat, écouter quelques chansons et goûter des produits gastronomiques en relation avec les métiers associés à cette proposition.  

Des Entrepreneuses Gastronomiques de Carúpano ont présenté leur plan de création d’entreprises

Le 18 décembre, les 17 participantes du 2ème groupe du programme Entrepreneuriat et Nutrition-Gastronomie360, ont présenté leurs propositions de création d’entreprises devant un jury composé de l’évêque du Diocèse de Carúpano, Monseigneur Jaime Villarroel, du coordinateur  de Formation du CECAL Madre Alberta Giménez, Josmar González, du directeur de l’Hôtel Euro Caribe, José Leonardo Termini et du directeur de Cáritas Carúpano, le prêtre Jesús Villarroel ; toutes ces institutions sponsors dudit projet, conjointement avec Ford Motor de Venezuela. Cette activité s’est déroulée dans le Salon Principal de la Casa Santa Ana (Maison Sainte Anne).

Des Entrepreneuses Gastronomiques de Carúpano ont réalisé la présentation du « dernier repas »

Le 23 décembre, à la veille de Noël, les participantes du 2ème groupe du programme Entrepreneuriat et Nutrition-Gastronomie360, ont offert, en guise de fin de cours, un menu présenté en quatre temps, avec des ingrédients de la zone ; elles ont par ailleurs expliqué l’origine de chaque plat, les ingrédients principaux, la présentation et le bienfait nutritif. Cette activité a eu lieu dans le Salon Principal de la Casa Santa Ana et le jury était composé de représentants du Diocèse de Carúpano, de Ron Carúpano, de l’Ecole et Laboratoire Río Caribe et de Trabajo y Persona.

Trabajo y Persona est retournée en Italie, invitée par des sponsors

 Le fondateur de Trabajo y Persona, Alejandro Marius, s’est rendu en décembre en Italie, afin de participer à diverses rencontres telles que le Souper de Sainte Lucie à Padoue, partageant l’expérience de cette organisation avec plus de 1.000 convives et de jeunes qui poursuivent une formation dans des centres d’apprentissage. Par ailleurs, grâce à l’Associazione Centri Culturali, il s’est rendu à une activité réalisée par le Centre Culturel de Milan, avec la présence de Bernhard Scholz, ainsi qu’à Lugano, invité par le centre culturel de cette ville. Il a également participé à Padoue à la fête de Noël dans la prison de Due Palazzi, où la Coopérative Giotto offre des propositions de travail aux prisonniers.

Des Entrepreneuses de Valencia ont présenté leur Plan de création d’entreprises

 Les 19 et 20 décembre, les 14 participantes du 1er groupe du programme Entrepreneuriat et Nutrition-Gastronomie360 de Valencia, ont présenté leurs propositions de création d’entreprises, ainsi que leurs produits, à un jury d’évaluation intégré par la vice-présidente de Cavenit Carabobo (Chambre de Commerce Venezolano-Italienne), Antonella Pinto, la formatrice en gastronomie, Osiris Gonzales, le chef de l’Hôtel Cristal Park, Robert Ojeda, le coordonnateur régional, César Córdoba, la coordonnatrice d’accompagnement de Valencia, Endrina Cerró et la coordonnatrice de projets, Gabriela Delgado, ces trois derniers appartenant à l’équipe de Trabajo y Persona.

-A la proposition multisensorielle effectuée le 6 décembre, à l’occasion de la rencontre avec artistes et alliés du projet Musique et Travail, étaient inclus des arômes et saveurs qui nous ont connectés avec notre terroir, produits élaborés par les diplômées d’Entrepreneuses du Chocolat Verónica Prieto, Emma Torrealba et Marlene Briceño, fondatrices de Chocolates Las Heroicas, et Violeta García, fondatrice de Nirvana Cioccolato.

-Yesenia Díaz, Entrepreneuse de la Beauté, diplômée du programme Beauté pour un Futur, a inauguré son salon de beauté « Mi gran amor » à La Dolorita, Petare ; elle propose les services de coiffure pour femmes, de barbier, manicure et pédicure. Son projet avait été énoncé comme plan d’entreprise au cours du développement de ce programme.

-Miritza Noguera, Entrepreneuse de la Beauté, diplômée du 7ème groupe du programme Beauté pour un Futur, a donné des cours de coupe classique à l’académie Tiff de Tiffani Moncada, diplômée du 8ème groupe comme Entrepreneuse de la Beauté.

Ces cours répondent à l’invitation de Tiffani qui a connu Miritza à l’occasion d’une des activités d’accompagnement organisées par Trabajo y Persona.

-Darling Rendón, Entrepreneuse de la Beauté, diplômée du 8ème groupe de Beauté pour un Futur, a dirigé la conférence Impose ta marque et ton image personnelle, dans les espaces de Alta Vibra, à Sabana Grande.

-Le 6 décembre, Elen Aguilera, diplômée Entrepreneuse du Chocolat du 1er groupe de Carúpano, du projet Venezuela Terre de Cacao, ainsi que Marithé Martínez, diplômée du 2ème groupe d’Entrepreneuriat et Nutrition-Gastronomie360, ont exposé leurs produits à la première Foire Expo-Educarte, organisée par Fe y Alegría. Sur des stands interactifs, elles ont fait connaître aux habitants de Carúpano le travail réalisé en 2019, ainsi que la programmation pour 2020.

En français: Las Buenas Noticias de «Trabajo y Persona» – Décembre 2019