Editorial

Pour le commun des Vénézuéliens, le long terme s’est réduit à un mois, le moyen terme à une semaine et le court terme c’est demain.

Ce ne sera pas la première fois pour nous qu’au mois de janvier, alors que nous devrions commercer à mettre en place les stratégies planifiées pour l’année, de nombreux événements nous auront obligés à changer le cap et prévoir des plans de contingence. Nous vivons dans une éternelle contingence.

Dans ce but, et afin qu’une projection vers le futur puisse résister, il est nécessaire qu’elle soit parfaitement ancrée dès l’origine et regarde le présent comme une occasion permanente de vérification. Chez une personne, elle se traduit dans la clarté du but ou le sens de sa vie ; pour une organisation, elle représente sa raison d’être. Et pour les deux, il s’agit de regarder la réalité comme une alliée, comme source de vérification permanente entre faire et être.

« La véritable générosité envers le futur consiste à tout donner au présent ». Cette affirmation d’Albert Camus ne nous épargne pas de continuer à planifier, mais nous invite à vivre avec une intensité difficile à expliquer.

A Trabajo y Persona nous avons eu l’occasion de nous connecter en début d’année avec tous nos collaborateurs au niveau national, à travers d’une audioconférence (l’accès à internet en même temps avec les six régions où nous sommes présents étant pratiquement impossible). Les témoignages de toute l’équipe ont démontré la valeur du passé, une vision pleine d’optimisme pour cette année 2020 et ont réaffirmé l’importance de l’apport de notre organisme dans le contexte actuel du pays.

Il est important, non seulement de commencer mais de continuer notre tâche de promotion de la valeur du travail au Venezuela, en écoutant une équipe totalement identifiée et engagée avec notre raison d’être.

Nous pouvons naviguer dans une « tempête parfaite », mais si nous comptons sur un équipage totalement engagé au présent et avec la vue fixe sur le port d’arrivée, le rôle complexe de conduire le vaisseau devient l’aventure la plus extraordinaire de la vie.

 

Alejandro Marius

Entrepreneuses Gastronomiques de El Tocuyo ont présenté leur Plan de création d’Entreprises

Le 23 janvier, les 17 participantes du 2ème groupe du programme de formation Entrepreneuriat et Nutrition ont présenté leurs plans de création d’entreprises, correspondant à une des dernières phases du pensum d’études. Cette activité s’est déroulée au Collège Nuestra Señora de la Concordia, avec un jury formé par la directrice du collège, Sœur Rafaela Pérez, le curé de l’Eglise Saint François d’Assise, père Jesús Martínez ainsi que par l’assesseur académique, Williams Álvarez.

Les cours de formation à Mérida sont terminés
Au mois de janvier, les 27 participantes à la Formation en Entrepreneuriat en Chocolaterie, réalisée dans le cadre du projet Venezuela Terre de Cacao conjointement avec l’Université des Andes, ont reçu les cours de Chocolaterie II et III, correspondant à la fin des cours théoriques et pratiques. Ces classes ont été dirigées par le chef chocolatier César Carbonara, qui leur a montré la méthode bean to bar ainsi que l’élaboration de tablettes garnies.  

Des étudiants de Valencia ont suivi un atelier sur l’histoire du cacao vénézuélien
Le 29 janvier, 26 étudiants de la 3ème année d’études secondaires au Collège María Auxiliadora de Valencia (Etat de Carabobo), ont suivi l’atelier pour jeunes « Connaître le cacao et le chocolat », réalisé dans le cadre du projet Venezuela Terre de Cacao. Cette activité a pour objet de faire connaître l’histoire de ce produit et sa valeur, ainsi que de montrer les possibilités d’entreprendre des activités économiques rentables.

Pour rencontrer nos diplômés

Le 17 janvier, une commission pour le Trabajo y Persona, composée par le fondateur de l'organisation, Alejandro Marius; et une partie de l'équipe d'accompagnement, Gabbriella González et Carlos Monsalve, ont rencontré la diplômée de la huitième cohorte d'Emprendedoras de la Belleza - Belleza por un Futuro (Beauty Entrepreneurs - Beauty for a Future), Yesenia Díaz, dans son salon de beauté a récemment ouvert "My great love", situé dans le secteur de La Dolorita di Petare. À ce jour, Díaz a employé trois femmes fantastiques qui, avec elle, démontrent quotidiennement leur amour du travail.

Des étudiants de Carúpano ont assisté à un atelier sur l’histoire du cacao vénézuélien
Le 30 janvier s’est déroulé l’atelier « Connaître le cacao et le chocolat » dans l’établissement scolaire Unidad Educativa Privada José Francisco Bermúdez de Carúpano, afin de faire connaître l’importance de ce produit, au moyen d’un jeu convivial et didactique illustré par des vidéos projetées de manière séquentielle. 20 élèves ont participé à cet atelier dirigé par les professeurs Roger Marcano et Clara Moya, avec l’accompagnement de l’Entrepreneuse du Chocolat locale, Arlenis Bravo.

L’Ambassadrice de l’UE a eu une rencontre avec les diplômées en Bonbons au Chocolat Artisanaux de Barquisimeto
Le 22 janvier, l’Ambassadrice de l’Union Européenne, Isabel Brilhante, s’est réunie avec les Entrepreneuses du Chocolat de Barquisimeto, diplômées du Cours de Courte Durée de Bonbons au Chocolat Artisanaux, afin de connaître leur expérience dans ce projet et leur entrepreneuriat. Ceci comme un témoignage du résultat obtenu grâce au projet de développement social Venezuela Terre de Cacao, cofinancé par l’Union Européenne. Au cours de cette activité qui a eu lieu à l’Ecole Gastronomique Adelis Sisirucá, les diplômées Dolores Gómez, Mary Alvarado et María Colmenárez ont séduit les assistants avec leurs produits à base de chocolat.

- Les diplômées du 1er groupe d’Entrepreneuses du Chocolat de Carúpano, du projet Venezuela Terre de Cacao, Elen Aguilera, Jaismarys Machado, Aranyelis Alvino, Lucy Luna, Marian Rodríguez, Yaletsy La Rosa et Rosa Jiménez, ont offert leurs chocolats à la cantine pour enfants de la Casa de la Caridad de Santa Ana, lieu où font des stages des diplômées du programme Entrepreneuriat et Nutrition -Gastronomie360. Ces produits ont été spécialement offerts pour l’activité du début des vacances de fin d’année, au cours de laquelle plus de 120 personnes ont dégusté des tablettes et bonbons fourrés divers tels que praliné de cacahuète et de noix de coco.

- Le 30 janvier, la diplômée du 1er groupe d’Entrepreneuses du Chocolat de Carúpano, du projet Venezuela Terre de Cacao, Arlenis Bravo, a collaboré à l’atelier « Connaître le cacao et le chocolat », adressé à des élèves de l’institut Unidad Educativa Privada José Francisco Bermúdez de Carúpano ; elle a par ailleurs élaboré les mini-tablettes de chocolat destinées aux gagnants du jeu réalisé au cours de l’atelier.

- Les diplômées du projet d’Entrepreneuses de la Beauté - Beauté pour un Futur, Maussa Ivimas, Mirna Juckiz, Tiffany Moncada et Nakari Juckiz, ont offert en décembre leurs services de coupe, séchage, fer à cheveux, teinture et sourcils.
- Les diplômées du projet d’Entrepreneuses du Chocolat, María Pineda, Janeth Rivera, Elvira Delgado et Alejandra Lovato ont offert leurs produits au mois de décembre. Elles se sont toutes spécialisées dans la pâtisserie et leurs gâteaux connaissent beaucoup de succès, en raison de leur créativité.

- La diplômée du 8ème groupe d’Entrepreneuses de la Beauté – Beauté pour un Futur, Darling Rendón, débuta l’année en offrant divers ateliers à des femmes et des jeunes de la zone métropolitaine de Caracas, tels qu’un Atelier sur les sourcils, les cils ainsi qu’un atelier d’auto-maquillage.

- La diplômée du 8ème groupe d’Entrepreneuses de la Beauté – Beauté pour un Futur, Yesenia Díaz, a employé trois femmes dans son salon de beauté dénommé « Mi gran amor » (Mon grand amour), situé à La Dolorita, Petare.

-La diplômée du 8ème groupe d’Entrepreneuses de la Beauté – Beauté pour un Futur, Darling Rendón, débuta l’année en offrant divers ateliers à des femmes et des jeunes de la zone métropolitaine de Caracas, tels qu’un Atelier sur les sourcils, les cils ainsi qu’un atelier d’auto-maquillage.

 

en français: Las Buenas Noticias de «Trabajo y Persona» – Janvier 2019